Un dernier quart-temps fatal (71-62)

En tête pendant les 30 premières minutes du match, les Sharks ont craqués dans le dernier quart-temps, encaissant un 21-10 fatal, pour finalement s’incliner sur le score de 71 à 62 sur le parquet du vice-champion de France Pro A en titre, Strasbourg.
 .
Contre toute attente, les Sharks prennent l’avantage dès le début de match par Blue puis Bourdillon (5-0 pour les Sharks au bout d’1min30 de jeu). La SIG Strasbourg, bien gênée par la défense antiboise et peu adroite aux tirs (0/5 en début de match) n’arrive pas à trouver la mire, et Tim Blue, sur un tir dans la raquette, porte le score à 7-0 pour les Sharks.
.
Il faudra attendre 3min50 de jeu pour voir Strasbourg ouvrir son compteur via le géant serbe Vladimir Golubovic (2m12). La SIG bafouille en attaque, Tim Blue en profite pour scorer (9-2 au bout de 5 minutes) et le coach strasbourgeois Vincent Collet prend le premier temps-mort du match.
.
Strasbourg repart de l’avant après ce temps mort et Bangala Fofana conclut un alley-oop par un dunk sur une superbe passe de Louis Campbell. L’entrée de Matt Howard s’avèrera payante puisqu’il score 4 points en moins d’une minute et permet à Strasbourg de prendre, pour la première fois du match, l’avantage au tableau de marque (10-9 pour Strasbourg). Julien Espinosa prend son premier temps mort pour tenter de stopper l’hémoragie à 2min15 de la fin du premier quart. Moustapha Fall, bien servi par Boris Dallo met fin à 4 minutes de disette en attaque côté antibois, et avec deux tirs réussis proche du cercle permet aux Sharks de clôre le premier quart-temps en tête (13-11 à la 10ème minute).
.
La SIG bien décidée à rattraper son retard pris en début de match attaque tambours battants ce deuxième quart et reprend l’avantage par Fofana, Beaubois et Lacombe (17-16 pour la SIG). Les américains Solomon et King répondent aux attaques strasbourgeoises par deux fléchettes longues distances (21-17 pour les Sharks), bien suivis par Blue dans la raquette et Diarra qui conclu une contre attaque avec la faute (26-20 pour les Sharks et temps mort pour la SIG à la 14ème minute).
 .
L’ex-NBAer Rodrigue Beaubois maintient la SIG à portée des Sharks mais l’arrière US Mardy Collins effectue une faute technique et sa 4ème faute au bout de huit minutes sur le parquet. Paul Carter en profite pour inscrire ses premiers points du match et pour porter le score à 29-22 pour les Sharks à la 16ème minute. Tim Blue continue son récital dans la raquette et une nouvelle faute technique strasbourgeoise permet aux antibois de prendre 10 points d’avance (32-22). Rodrigue Beaubois, auteur de 9 points dans ce deuxième quart-temps, permet encore une fois à la SIG de rester au contact des Sharks (32-24 pour les Sharks à la 18ème).
.
Julien Espinosa profite de ce matelas d’avance pour faire tourner son effectif, et Baba Soma Samake entre pour la première fois de la saison sur le parquet à une minute de la mi-temps. Un sursaut d’orgueil de la part de la SIG permet aux strasbourgeois de recoller à trois des Sharks à la pause (32-35 pour les Sharks à la mi-temps).
.
De retour des vestiaires, les deux équipes peinent à reprendre leur marque, et il faut attendre 1min30 de jeu dans cette deuxième mi-temps pour voir le score se débloquer grace à deux points dans la raquette de Tim Blue (37-32). Jeremy Leloup à trois points puis Louis Campbell permettent à la SIG de recoller au score 37 partout, mais Moustapha Fall bien servi par Fred Bourdillon permet aux Sharks de reprendre l’avantage sur un dunk à deux mains.
.
S’en suit alors un chassé croisé et sept changements de leaders au score, avec Blue et Carter côté antibois et avec Lacombe et Leloup côté strasbourgeois. Solomon aux lancers-francs puis Mamoutou Diarra à trois points permettent aux Sharks de respirer (52-48) avant que Paul Lacombe ne marque juste avant le buzzer (52-50 à la 30ème minute pour les Sharks).
.
La SIG par Weems puis Leloup attaque le dernier quart avec la ferme intention de faire le trou (57-52 pour Strasbourg à la 32ème minute). Bernard King réplique à trois points mais l’intérieur serbe Golubovic impose sa taille dans la raquette et Kyle Weems, intouchable dans ce début de quatrième quart, enfonce le clou à trois points (8 points en 4 minutes pour Weems 63-57 à la 34ème minute).
.
Malgré un temps mort de Julien Espinosa, les Sharks ne trouvent pas la mire dans cette dernière période. Howard, Weems et Collins terminent le travail côté strasbourgeois malgré les assauts de Dallo et Blue, et la SIG Strasbourg s’impose 71-62.
.
Le dernier quart-temps (21-10 pour la SIG) aura donc été fatal pour les Sharks, qui auront à coeur de retrouver le chemin de la victoire mardi soir (20h30) à l’Azurarena face à Orléans.
.
Capture d’écran 2015-10-10 à 22.23.07

, , , ,


Actus