Logo Antibes Sharks
Nancy – Sharks: les réactions

Nancy – Sharks: les réactions

Julien Espinosa, coach des Sharks: « En première mi-temps nous avons mis du rythme, du volume et de l’intensité physique. Ce qui nous a permis de faire un écart à la pause. Ensuite, Nancy a haussé son intensité défensive, et au final ça se joue beaucoup sur les lancers-francs dans les deux dernières minutes. La satisfaction que j’ai, c’est d’avoir eu, pour notre deuxième victoire à l’extérieur, enfin un groupe qui produit du basket ensemble, dans la mesure ou on fait 20 passes décisives et on a 6 joueurs à plus de 10 points. On a vraiment des solutions qui sont partagées, c’était ce que j’avais demandé aux joueurs. On ne peut prendre du plaisir à l’extérieur et gagner en prenant ce plaisir là que si on partage des deux côtés du terrain et Solomon en chef d’orchestre ainsi que Bernard King en précieux distillateur de caviars ont permis à tout le monde de briller. C’est la recette qu’il faut qu’on garde pour continuer à gagner des matchs à l’extérieur. » 

.

Alain Weisz, coach du SLUC Nancy: « Notre début de match est vraiment mauvais, avec un manque d’agressivité, des erreurs défensives beaucoup trop fréquentes notamment sur les changements de joueurs, ce qui fait qu’en début de match Tim Blue se retrouve à chaque fois sur Bandja Sy au lieu de rester sur un joueur intérieur. On a également eu un manque d’attitude en début de match qui a effectivement mis Antibes sur la bonne voie. Après, il y a eu une excellente réaction. Ca se joue sur le fil du rasoir. Mais c’est en première mi-temps qu’on perd le match. C’est une équipe qui n’avait gagné qu’un match à l’extérieur. Quand on est à -14 à la mi-temps il y a eu une réaction, on a bien défendu, il y a eu plus d’intensité, un très bon passage de Panko et Sene, mais on souffre de ne pas avoir de points à l’intérieur. Certains joueurs sont passés à côté, et puis quand on voit la répartition des tirs, on s’aperçoit qu’on tire plus à 3 points qu’à 2 points. Ce problème vient du fait qu’on arrive pas à mettre des points à l’intérieur. Avec cette défaite à domicile, on va requinquer Rouen. Ils vont voir que l’on ne parvient pas à enfoncer le clou et ils vont à nouveau y croire. »

.

Andy Panko, intérieur du SLUC Nancy: « C’était un match très important. Mais comme l’a dit le coach dans le vestiaire, et je suis d’accord avec lui, nous n’avons pas fait une bonne semaine d’entraînement. Principalement à cause des blessures… D’autre part, on ne peut pas laisser Antibes prendre confiance comme on l’a fait. On en a payé le prix. Certes, nous avons fait preuve de caractère pour revenir, mais nous avons été bons pendant vingt minutes et non pendant quarante minutes. Il faut être honnête: nous méritons de perdre. »

CASA
Burger King
bpifrance
Hyundai
Carrefour
Mutuelles du Soleil
Mairie d'Antibes
Département Alpes-Maritimes
Région Sud
BNP Paribas Real Estate
Casino La Siesta
Nike