Sharks – HTV: les réactions

Julien Espinosa, coach des Sharks: « Cette fin de match n’est pas normale du tout. On trouve les clés du match, on arrive à les appliquer sur le quatrième quart-temps pour avoir jusqu’à dix points d’avance et à la fin on joue comme si on avait trente points d’avance. On joue avec une telle décontraction, injustifiée, qu’on ne respecte plus nos fondamentaux, nos basiques et notre investissement qui nous ont permis de créer un écart. Hyères-Toulon est une équipe engagée dans sa performance et dans ce qu’ils produisent. On a pas le droit de brûler tout ce qu’on a fait pour créer un écart avec des attitudes telles qu’on a eu à la fin match en célébrant les paniers au milieu du terrain. Tourner le match à notre avantage comme on l’a fait dans le quatrième quart-temps, c’est une performance. On était particulièrement concentrés, notamment sur le rebond défensif qu’on a réussi à cloisonner. On a fait une belle partie mais on s’est mis en péril de façon complètement irresponsable en deux minutes. » 

.

Kyle Milling, coach du HTV: « Ce dernier panier, je le vois à trois points. L’image n’est pas claire, j’ai demandé à l’arbitre s’il pouvait zoomer sur l’action et il m’a répondu je ne sais pas. Y-a-t-il une formation vidéo ? Si on ne peut pas zommer avec une caméra située à 60 mètres de haut à quoi cela sert ? Mais on ne perd pas le match là dessus, on le perd avant. On le perd aussi parce que Chris Otule à dominé à l’intérieur. Je voulais qu’on ferme la raquette et on ne l’a pas fait. C’était notre troisième match en sept jours, on a manqué un peu de concentration et d’application et si on est pas à 100% on perd le match. »
.

Frédéric Bourdillon, meneur de jeu des Sharks: « On a contrôlé le match jusqu’au début du quatrième quart-temps, et puis il nous a échappé sur une période de deux minutes et demie. Il faudra rectifier cela contre les grosses équipes pour espérer s’imposer. On savait que Hyères-Toulon était capable d’embêter beaucoup de monde. On savait qu’ils allaient trapper sur Tim Blue, mais il a été très efficace au service du collectif avec 11 passes décisives. C’est gratifiant pour Tim. » 

.

Alexandre Chassang, joueur du HTV: « Que de regrets quand on voit ce qu’on est capables de faire dans les trois dernières minutes… On ne lâche pas mais il faut éviter de subir comme on l’a fait en deuxième mi-temps. On a laissé Antibes dérouler son basket et ils ont fait ce qu’ils ont voulu dans la raquette. Chris Otule nous a marché dessus. Perdre comme ça, suite au visionnage de la vidéo, ça fait mal. » 

, , , , , , , , , ,


Actus