Les Sharks sont en Pro A !!!

Vainqueurs de Denain à domicile (76-64), les Sharks remportent les playoffs Pro B et décrochent du même coup un billet pour la Pro A !

Quelle soirée à l’AzurArena Antibes ! Et quelle saison incroyable réalisée par Tim Blue, Will Solomon, Mamoutou Diarra, Sime Spralja, Junior Mbida, Timothé Cabarrot, Karim Atamna, Lens Aboudou, Frédéric Bourdillon et Sade Aded Hussein sous la houlette de Julien Espinosa et de Frédéric Munch. Sans oublier Lesly Bengaber, qui avait effectué son retour pendant un mois au cours de cette saison pour remplacer Junior Mbida, blessé. C’est devant l’ex-capitaine des Sharks, présent dans les tribunes hier soir comme de très nombreux fans et figures emblématiques de l’Olympique d’Antibes que les Blanc et Bleu ont de nouveau fait vibrer et rêver le public antibois à l’AzurArena. Une vraie finale épique, du suspense jusqu’à la fin du match et une belle fête pour célébrer le retour des Sharks en Pro A un an à peine après leur descente en deuxième division : une soirée et une saison qui resteront sans conteste comme l’une des plus belles pages de l’histoire du club.

Blue royal

Portés par leur public, les Sharks entamaient le match avec un état d’esprit conquérant. 5-0 d’entrée de jeu, avec un Tim Blue qui enflammait l’AzurArena avec un premier trois points inscrit. Les Denaisiens ne s’en laissaient pas compter et montraient qu’ils avaient l’intention d’effacer leur revers du match aller : proposant un jeu plutôt rapide, il trouvaient de bons shoots et passaient devant à leur tour (7-8, 5′). Les Sharks reprenaient toutefois le contrôle du match avec une défense encore plus intense, poussant les visiteurs au bout de leurs possessions de balle. Ils repassaient devant grâce à des tirs signés Bourdillon et Spralja (16-8, 7′).

Boutsiele et Ivey maintenaient les leurs dans le match (21-17) mais Tim Blue se remettait à écoeurer les défenseurs nordistes avec ses moves magistraux au poste bas. L’intérieur azuréen prenait le meilleur sur Giffa, inscrivait son panier, prenait la faute, réussissait son lancer-franc et contrait son vis-à-vis sur l’action suivante pour l’empêcher de tirer au buzzer. Royal (24-17, 10′).

Parole à la défense

Les Sharks continuaient de déployer une intensité hors norme en défense dans le deuxième quart, si bien qu’ils limitaient les Denaisiens à sept points inscrits seulement en 10 minutes. Lens Aboudou réalisait un très bon passage, inscrivant un dunk et un panier acrobatique et Mamoutou Diarra donnait aux Antibois une avance de 12 points à la mi-temps en s’emparant d’un rebond offensif et en scorant sous le cercle. 36-24 à la pause. Rien n’était encore joué mais les Sharks étaient bien en place.

Le show Solomon

Dans le troisième quart, l’ambiance montait d’un cran à l’AzurArena alors que Will Solomon commençait son show. Le pistolero inscrivait 10 points dans ce quart-temps et Cabarrot réussissait deux lancers-francs qui permettaient aux Sharks de s’octroyer une avance de 19 points. Le public antibois commençait à y croire fermement, mais Gillet venait rappeler que les Denaisiens allaient se battre jusqu’au bout. L’arrière des Nordistes inscrivait un panier primé au buzzer qui venait redonner de l’espoir à ses troupes (59-46, 30′).

Denain relance le suspense

Alors que les Sharks parvenaient à conserver une avance confortable en début de quart (63-48, 34′), une série de faits de jeu défavorables permettaient à Denain d’ajouter quatre points au compteur et de retrouver la confiance. Les hommes de Jean Christophe Prat parvenaient à mieux développer leur jeu en transition : 63-58 puis 64-60 à 3 minutes de la fin du match. Les Nordistes pouvaient de nouveau y croire et le match était prêt à basculer. Mais comme souvent dans ces playoffs, les Sharks trouvaient leurs hommes providentiels dans les instants décisifs. Tout d’abord Tim Blue, qui réussissait un shoot en tête de raquette plein de confiance (66-60), puis Mamoutou Diarra, qui scorait sur une passe de Bourdillon, parti au combat au sol pour dérober un ballon à Fofana après un rebond du Denaisien (68-60). Et c’est Bourdillon qui inscrivait la balle de match en réussissant un incroyable tir primé au buzzer des 24 secondes (73-62, 40′). Magique.

Le public de l’AzurArena n’attendait plus que la fin de la rencontre pour célébrer la victoire avec ses héros. Ce fut chose faite après un dernier lancer-franc de Sade Aded Hussein qui venait sceller le score : 76-64. Les Sharks en Pro A, Tim Blue MVP de la finale… Une soirée de rêve. La fête pouvait commencer pour les Antibois !

Lien : les stats complètes de la rencontre

, , , , , ,


Actus