Dijon – Sharks: les réactions

Julien Espinosa, coach des Sharks: « On n’a pas été bons, sous la pression défensive de Dijon on s’est complètement liquéfiés offensivement. On a perdu notre jeu de mouvement et de partage, on a joué sur les talons et quand on joue sur les talons il n’y a rien qui marche. On peut s’en prendre qu’à nous même, même si Dijon a fait une grosse perf’ défensive. Quand on commence à jouer sur les talons et qu’on commence à manquer de liant et de rythme offensif on se retrouve face à des situations compliquées à réussir en attaque.

.

On prend 20 points dans le premier quart-temps, puis on se met à défendre, puis on s’arrête, … on est sous courant alternatif. Ce n’est pas ça une équipe qui regarde vers les Playoffs. Sur les cinq dernières minutes de la première mi-temps, Dijon ne marque pas un point. Ca veut dire qu’on est capables de monter notre niveau défensif, mas après il faut avoir envie de jouer des deux côtés du terrain, et on a pas toujours envie de jouer des deux côtés du terrain. Des fois c’est pendant tout un match, comme contre Chalon sur Saône par exemple, puis des fois c’est pendant des morceaux de matchs, comme très souvent à l’extérieur. C’est pour ça qu’on a un bilan catastrophique à l’extérieur, on a gagné qu’un match parce qu’on est pas capables de défendre pendant 40 minutes. A domicile on fait cet effort, mais à l’extérieur on est pas capables de défendre pendant 40 minutes, c’est notre réalité.

.

Avec cette mentalité et cette petitesse d’ambition et d’état d’esprit, je ne vois pas de fenêtre de tir pour gagner un autre match à l’extérieur. Il va falloir gagner à domicile mais ça va être dur, on reçoit des gros morceaux, à commencer par Pau-Lacq-Orthez qui est en forme. Ca va être compliqué de gagner autant de matchs que sur la phase aller, il va falloir serrer les dents et chacun d’entre nous va devoir être responsable, joueur, staff, … Il ne suffit pas de parler des Playoffs pour avoir le niveau des Playoffs. Depuis la reprise du mois de Janvier, on est pas du tout au niveau des Playoffs, on en est très loin. »

.

Laurent Legname, coach de la JDA Dijon: « Excepté cinq minutes à la fin de la première mi-temps, l’execution et l’intensité défensive déployée par les joueurs ont été magnifiques et ils ont été récompensés en laissant Antibes à 46 points. On avait ciblé leurs points forts par rapport au match aller et à ce qu’ils proposent actuellement, et force est de constater que les joueurs, avec l’intensité et la combativité qu’il ont mis, n’ont pas laissé Antibes, excepté cinq minutes, faire ce qu’ils devaient offensivement. On avait déjà fait une très belle défense face à Nanterre qui n’avait marqué que 52 points et on a continué dans cette voie.

.

Marquer 67 points en ne scorant zero tir à 3 points c’est une performance. C’est assez rare d’en mettre zero, et c’est très très rare de gagner en ne marquant zero 3 points. Malgré ça, on gagne de 21 points contre une équipe qui était classée neuvième et on reprend le point average, c’était le double objectif de ce soir. J’ai aussi aimé la combativité de tous les joueurs au rebond, surtout contre une équipe d’Antibes qui est performance sur ce secteur avec Blue, Carter, Mitchell et Fall. »

, , , , ,


Actus