Zoom sur… Tim Derksen (+ réactions)

News

22 Nov 2021  

Partager cet article

Auteur d’un match très complet, l’ailier de 28 ans est le grand artisan de notre belle victoire face à Saint-Vallier.

Nos Sharks se sont brillamment imposés face à Saint-Vallier 83-52. Une performance notable est à retenir au delà du bel esprit collectif affiché par nos Antibois : celle de Tim Derksen. 

Si la prestation de Jean-Marc Pansa est également notable avec 17 points à 7 sur 8 au tir, notre ailier italo-américain arrivé cet été des Lions de Genève a terminé meilleur marqueur du match avec 21 points à 6 sur 11 au tir (54,5% de réussite au tir) et 8/8 aux lancer-francs. 

Notre numéro 32 a en toute logique été élu MVP du match. Grâce à cette belle performance ce vendredi soir, Tim est désormais le neuvième meilleur marqueur de Pro B avec 15,9 points de moyenne par match, une statistique qui témoigne d’une très belle régularité de la part du natif de Tucson, en Arizona.  

« Je suis ici pour une raison : jouer et être un bon coéquipier »

Amené à répondre aux questions de la traditionnelle conférence de presse, Tim Derksen est resté fidèle à lui-même : sobre et déterminé. 

« Je suis ici pour une raison, jouer et être un bon coéquipier. Que je marque 21 ou 0 points cela m’importe peu, l’important pour moi c’est que l’on gagne nos matchs ! »

Une déclaration qui résume bien l’état d’esprit de Tim, toujours dévoué au collectif, et joueur pour les autres. Des qualités qu’a su souligner Big Dan, notre coach : « Tim ? Il ne fait pas de fioritures, quand il shoote c’est dedans, mon objectif est de le faire un peu moins jouer car je pense qu’il peut être encore plus efficace en jouant quelques minutes de moins.» 

Réactions complètes d’après-match : 

Tim Derksen : « La base c’était la défense ce soir. Les trois derniers matchs à domicile ont été bons, on voulait continuer sur cette lancée et c’est ce qu’on a fait. On aurait encore pu faire mieux. C’est facile pour beaucoup d’équipes d’être bon pendant un match mais le plus dur c’est de répéter ces performances. Je suis ici pour une raison : jouer et être un bon coéquipier. Que je marque 0 ou 21 points cela m’importe peu. L’important est que l’on gagne. Reggie Johnson ? Il est bon et il connait son rôle, il va beaucoup nous aider. On a un bon groupe de mecs et on est tous sur la même longueur d’ondes. »

Daniel Goethals : « C’est une très belle victoire car on savait que Saint-Vallier pouvait réaliser de gros matchs, même s’ils s’exportent un peu moins facilement. Je suis très satisfait de ce qu’on a fait sur tous les quart-temps d’un point de vue défensif. Il nous faut des mecs pour aller à la guerre comme Sullivan Hernandez. D’ailleurs on encaisse seulement 18 points en deuxième mi-temps, c’est très bien. On était derrière à la mi-temps au rebond et le jour où on limitera l’adversaire à 10 rebonds offensifs par match, ce sera parfait. 

Reggie Johnson ? On va travailler avec lui car il a besoin de retrouver du rythme mais il va beaucoup nous aider. Tim Derksen ? Pas de fioriture, pas de dunk stratosphérique mais beaucoup d’agressivité, chaque tir c’est dedans. Mon objectif est de moins le faire jouer parce qu’il peut être plus prolifique avec 26/27 minutes de jeu. C’est une équipe, une identité qui se crée. Ce soir, on a neuf scoreurs différents en sachant que Benjamin Monclar n’était pas là. Maintenant on a deux semaines pour préparer Aix-Maurienne… La trêve va nous permettre de récupérer nos blessés. »

 

Texte : Nathanaël Gillet

Réactions : Alexis Fargeaudoux

Photos : Romain Robini


Actus