Trophée du Futur: les mots des coachs » Sharks-Antibes.com

Trophée du Futur: les mots des coachs

Avec un duo de choc composé de Killian Hayes et Melvyn Govindy, Cholet Basket a plané sur la saison régulière (31 victoires – 3 défaites et 6 victoires d’avance sur le 2ème) et ainsi été sacré Champion de France Espoirs LNB pour la 6e fois de son histoire. De quoi en faire LE grand favori de ce Trophée du Futur 2018. Mais attention, en 30 saisons LNB, le doublé Championnat – Trophée du Futur n’a été réalisé que sept fois, dont la saison dernière par le SLUC Nancy… Retrouvez le mots des coachs des huit équipes qualifiées pour le Trophée du Futur ci-dessous:

.

Romain Chenaud, coach de l’Elan Chalon: « Après une saison régulière très satisfaisante, le Trophée du Futur vient, en point d’orgue, clore la fin de cursus de nos leaders Ca, Mopsus et Missonnier. C’est l’occasion pour nos jeunes joueurs de se confronter encore davantage au contexte professionnel (matches couperets à fort enjeu, exposition médiatique, public…) et de montrer leur compétitivité. Au vu de la densité de notre championnat et du format de sa compétition finale, nous abordons ce temps fort de notre saison avec modestie et enthousiasme. Vive le Trophée du Futur et vive la catégorie espoirs ! »

.

Maxence Broyer, coach de Nanterre 92: « Qualifiée lors de l’ultime journée après notre victoire à Limoges, l’équipe se rendra à Antibes en tant qu’outsider pour cette édition 2018 du Trophée du Futur ! Terminant la saison avec un bilan de 20 victoires et 14 défaites, ce sera l’occasion de se confronter à ce qu’il se fait de mieux dans le championnat et permettre aussi à 4 de nos joueurs de terminer leur cursus de formation avec ces phases finales. L’équipe s’est appuyée sur sa défense avec 66,7 points encaissés par match, la deuxième du championnat et la première des équipes qualifiées. À nous de jouer avec nos qualités pour bien figurer dans ce Trophée du Futur ! »

.

Quentin Wadoux, coach du BCM Gravelines-Dunkerque: « Dans le Top 4 du championnat espoir cette saison, les Espoirs du BCM Gravelines-Dunkerque auront le bonheur de regoûter au Trophée du Futur pour la 11ème année consécutive. L’un des joueurs à suivre dans cette équipe maritime sera Matthias Flosse (20 ans). L’intérieur a réalisé 14 double-doubles cette saison ! Avec 13,8 points et 9,2 rebonds de moyenne, il est l’un des leaders du BCM mais aussi du championnat. Du haut de ses 2,10 m, le jeune Gravelinois a montré de nombreuses qualités en dessous du cercle mais aussi derrière la ligne des 3 points (35%). En nette progression par rapport à la saison dernière où il évoluait sous les couleurs de Nancy (5 points et 4 rebonds), Matthias a réalisé quelques cartons cette année comme par exemple son match à Bourg-en-Bresse : 25 points, 16 rebonds, 38 d’évaluation. Il a déjà remporté le Trophée du Futur, avec Nancy la saison dernière. Et s’il retrouvait cette joie ce week-end à Antibes ? »

.

Ali Bouziane, coach de l’AS Monaco: « Après deux saisons d’apprentissage, le centre de formation de Monaco amorce son décollage. Grâce au travail de ses dirigeants, il se développe et se structure de saison en saison. Avec un effectif reconduit à 80% malgré deux saisons difficiles, le travail amorcé par Philippe Sudre et poursuivi par Ali Bouziane, l’entraîneur actuel, porte ses fruits. Trois joueurs sont venus s’ajouter au groupe initial composé des Voulfor, Poinas, Ca, Boisson, Nardini, Bony et Dracon. Kevin Cham (1998), Shekinah Munanga (1997) qui ont apporté leur expérience, et Boukhary Sissoko (2000) sa fougue. Austin Van Zeel a rejoint le groupe en cours de championnat. Cette saison se conclut par un parcours exceptionnel et une qualification au Trophée du Futur à 2 journées de la fin devant des centres référencés comme l’ASVEL, Levallois, Le Mans, ou Pau notamment. Les joueurs du Rocher ne veulent pas s’arrêter en si bon chemin. Le cailloux (rocher) dans la chaussure de ce Trophée du Futur ? »

.

Sylvain Delorme, coache de Cholet Basket: « La saison de l’Académie Gautier Cholet Basket reste très fructueuse d’un point de vue collectif avec les titres de Champion de France U18 et U21. Sur un plan individuel, l’émergence de certains de nos jeunes joueurs, soit en équipe première, soit dans les Équipes de France (5 contre 5 ou 3 contre 3) a constitué une véritable satisfaction pour le club. Cependant, la saison n’est pas finie, puisqu’un dernier challenge se présente, le Trophée du Futur. Tout est donc remis à plat, le temps d’un week-end. Cette compétition mise en place sur trois jours est d’une très forte intensité. Une dernière mission pour certains de nos jeunes, nés en 1997, qui termineront leur cursus de formation sur ce tournoi. »

.

Anthony Brossard, coach de l’ASVEL Lyon-Villeurbanne: « C’était un objectif donc déjà, c’est bien d’y être ! Après, on aurait évidemment aimé faire partie du premier chapeau, mais on a vécu une saison en dents de scie, avec beaucoup de changements qui ont pu perturber l’équipe. Le vrai point positif, c’est que beaucoup de joueurs se sont développés individuellement et ont donné satisfaction sur la fin de saison avec le groupe professionnel. Sur ce Trophée du Futur, je pense que nos talents individuels peuvent faire la différence dans les moments difficiles. Mais il faut aussi que collectivement, on soit tous sur la même page. Khadim Sow, notre pivot sénégalais arrivé du “grand” Real Madrid, a découvert un nouveau pays, une nouvelle culture et un nouveau championnat. On avait pris un risque avec lui, on partait dans l’inconnu et c’est une vraie réussite pour le club en termes d’intégration et d’évolution. Il a explosé en deuxième partie de saison, enchaînant les double-doubles, et il a pu ainsi logiquement être intégré peu à peu au groupe professionnel. Il a une vraie compréhension de jeu “à l’espagnole” avec de la qualité de passe et de l’agressivité. Il doit maintenant gagner en fiabilité dans son tir. »

.

Neboja Bogavac et Abdel Loucif, coachs de la SIG Strasbourg: « Malgré de nombreuses blessures, nous avons fait une relativement bonne saison, finissant dans le Top 4 du championnat. Ce résultat est à mettre au crédit de tout le monde, y compris le staff qui a beaucoup travaillé pour que l’équipe soit toujours compétitive. Nous avons encore des blessés mais espérons pouvoir récupérer tout le monde pour ce tournoi final qui va être très relevé. On ne va pas se mentir, quand on en arrive à ce moment de la saison tout le monde a envie de jouer le Trophée du Futur à fond mais aussi de le gagner. Les huit équipes qualifiées sont de qualité, rien ne sera donc facile. Nous y allons avec de l’envie, même s’il faut être réaliste et se dire qu’aujourd’hui Cholet est au-dessus du lot… Dans le sport rien n’est toutefois écrit d’avance. Le match le plus important sera le premier à coup sûr, il faudra donc bien rentrer dans la compétition. L’évolution de Ludovic Beyhurst a été vraiment très intéressante, sûrement dû au fait qu’il a passé beaucoup de temps avec les pros. Son épanouissement et l’augmentation de son niveau de jeu représentent une belle réussite. Sans ses blessures, nous aurions pu viser certainement plus haut. Mais d’un autre côté il faut féliciter nos cadets qui ont su, sur la deuxième partie du championnat, prendre leurs responsabilités comme Joris Wagner, Thomas Hanquiez, Maxime Hmae, Lucas Beaufort ou encore Jayson Tchicamboud. »

.

Christian Corderas, coach des Antibes Sharks: « Organisateurs du Trophée du Futur, les Sharks sont qualifiés d’office malgré une saison sportivement décevante. Avec un groupe très jeune, seulement 5 espoirs d’âge dont 3 issus de la génération 1999, il a fallu attendre la 30ème journée de championnat pour enfin obtenir une victoire. Beaucoup de blessures également expliquent ces résultats puisque 19 joueurs ont dû être utilisés cette saison. Néanmoins, l’essentiel est ailleurs dans le projet de formation antibois. Tom Wiscart-Goetz et Isaac Mayembo, leaders de l’équipe Espoirs, sont entrés régulièrement en jeu en Jeep ÉLITE avec des rôles respectifs croissants durant la saison. Robin Pradines et Béni Maukner, purs produits de la formation OAJLP, ont été présélectionnés en équipe de France U18. Plusieurs autres jeunes joueurs ont su se mettre en évidence, progresser dans l’opposition et se confronter aux exigences du haut-niveau. Les derniers bons résultats valident le travail effectué sur la saison et les joueurs comme le staff espèrent représenter dignement les couleurs du club, à domicile, pour le Trophée du Futur ! »

.

, , , , , , ,


Actus