Tom Wiscart-Goetz: « Antibes, c’est mon club de coeur »

Retrouvez l’interview du meneur de jeu des Sharks, Tom Wiscart-Goetz, parue dans le magazine Soir de Match ci dessous:

 

Tom, à 19 ans tu signes déjà ta cinquième saison à Antibes !

« Antibes c’est mon club de cœur, j’apprécie l’équipe. J’ai pris mes marques ici. J’ai opportunité de m’entraîner avec les professionnels et je joue en espoir. C’est très bénéfique d’être dans les deux équipes. »

 

Tu viens d’une famille de basketteur. Est-ce un avantage ? Vous parlez souvent de basket en famille ?

« Mes deux parents jouaient au basket à haut niveau donc ils m’ont toujours soutenu et poussé, c’est bien sûr un réel avantage. J’ai toujours traîné dans les salles de basket étant petit. Oui on parle beaucoup de basket en famille. Mes parents m’aident dans les choix que j’ai à prendre, ils me conseillent. Ma mère vient très souvent me voir jouer et elle me fait toujours un débrief du match même si ce n’est pas toujours très objectif je peux avoir un regard extérieur sur mes performances. Mes parents savent ce que c’est de jouer à haut niveau et ils me soutiennent quand j’en ai besoin et me poussent vers les valeurs qu’ils m’ont toujours inculquées : humilité et travail. »

 

Quelle est ta journée type ?

« J’ai entraînement le matin avec les pros. J’arrive une heure avant l’entraînement pour pouvoir travailler individuellement. Ensuite je fais de la muscu en début d’après-midi et j’ai entraînement avec les Espoirs. De nouveau le soir j’ai un entraînement avec les pros. »

 

Quel est ton rôle dans l’équipe Espoirs ?

« Je suis un leader dans l’équipe Espoirs. Je suis le capitaine, j’essaie de tirer tout le monde vers le haut. Comme je suis l’un des plus vieux, j’essaie d’apporter aussi mon expérience. Les coaches attendent de moi que je montre l’exemple. »

 

Et dans l’équipe professionnelle ?

« Mon rôle a un peu évolué au cours de cette année. Je suis là pour les aider à s’entraîner. À l’entraînement je dois mettre de l’intensité et faire travailler le pro contre qui je m’entraîne. »

 

Quel est ton bilan personnel sur ta saison en Espoirs ?

« Bilan mitigé. J’ai fait un très mauvais début de saison. J’ai eu un passage plus positif et je me suis blessé et du coup je n’ai pas pu jouer pendant trois mois. Ensuite la reprise a été un peu compliquée. J’ai mis 3 / 4 matchs pour retrouver mon meilleur niveau et là je commence à remonter en puissance. Je commence à retrouver mon rythme et j’enchaîne quelques bons matchs. »

 


Et au niveau collectif ?

« Mitigé aussi. Nous avons très mal commencé aussi puis on a eu de très bonnes périodes où on a enchaîné 4/ 5 victoires d’affilée. Depuis la première série de victoires, on a repris un peu confiance. On a vu qu’on pouvait bien jouer ensemble et gagner des matchs. Ça fait depuis le mois de février qu’on progresse vraiment et que notre niveau est bon. »

 

Comment envisages-tu ton avenir proche ?

« J’ai encore un an de contrat ici mais je ne sais pas encore si je vais rester à Antibes. Cela dépendra du projet du club par rapport à moi et du niveau dans lequel j’ai envie de jouer. »

 

Et lointain ?

« À plus long terme j’espère jouer en Jeep ELITE et être un élément majeur d’une équipe. Puis ensuite j’aimerai jouer dans les meilleurs championnats européens. Jouer l’Euroleague, ce serait top ! »

 

On a réalisé cette interview au Stade Foch devant un entraînement de Cadets. Ça te rappelle de bons souvenirs ?

« Ah lala le stade Foch, c’est un peu la maison ! En sélection je suis venu jouer ici en Benjamins et en minimes lors des derbys quand j’étais à Toulon. Et ensuite je me suis entraîné ici deux fois par jour pendant trois ans, plus les matchs, etc… Ce ne sont que de bons souvenirs ! »

, , , , , , , ,


Actus