Skele: « En Lettonie, le basket est le sport national ! »

Retrouvez l’interview de l’arrière letton des Sharks Aigars Skele parue dans le magazine Soir de Match ci dessous:

 

Aigars, comment es-tu arrivé ici à Antibes ?

« Julien m’a contacté et m’a dit qu’il cherchait un joueur de mon profil. J’ai saisi cette belle opportunité pour moi de venir jouer en France. »

 

Quelles ont étés tes premières impressions en arrivant ici ?

« Ma première impression a été très bonne, tout est agréable ici. La ville est belle, l’équipe et la salle sont très plaisantes. »

 

Comment as-tu commencé le basket ?

« Ma mère et mon frère jouaient au basket. C’était donc une évidence pour ma famille que je commence le basket et je n’ai pas eu trop le choix ! J’ai commencé à l’âge de 6 ans. »

 

Le basket est-il un sport populaire dans ton pays la Lettonie ?

« C’est le sport le plus populaire ! Le hockey sur glace est assez répandu aussi en Lettonie mais le basket est vraiment le sport national. »

 


Tu es parti très jeune en Espagne pour poursuivre ta formation pour devenir joueur professionnel. Raconte-nous un peu comment ça s’est passé.

« J’ai saisi cette opportunité d’être formé en Espagne, c’est l’un des meilleurs endroits pour la formation des jeunes. J’avais fait de bons matchs en deuxième division en Lettonie et j’ai été contacté par un club espagnol où je suis resté deux ans. Ensuite je me suis blessé et je suis retourné dans mon pays. Je garde un très bon souvenir de mon expérience de mes années espagnoles même si c’était très difficile au début. C’était la première fois que je quittais ma famille pour partir seul à l’étranger. J’ai petit à petit appris la langue, j’ai eu mes premiers salaires et j’ai rencontré de nouvelles personnes très sympas. L’expérience était donc dure mais très enrichissante. »

 

Que t’ont apporté tes sélections dans ton équipe nationale ?

« C’est très bien sur ton CV quand tu es sélectionné dans ton équipe nationale. Tu représentes ton pays et c’est la plus belle chose que tu puisses accomplir quand tu pratiques un sport. Surtout que les sélections sont dures, c’est très difficile d’y accéder. Tu dois être un vrai battant pour avoir le niveau et être choisi. »

 

Tu es un joueur très actif sur le terrain mais tu sembles assez réservé en dehors des parquets. Explique-nous ta personnalité.

« Je ressens très fortement les émotions quand je joue et c’est vrai que je montre davantage mes sentiments sur le terrain. Dans la vie je parais un peu timide au premier abord mais en réalité je ne le suis pas. »

 

 

Quelles sont tes qualités en tant que joueur ?

« Je pense que je suis un joueur polyvalent : je peux shooter, scorer… et j’essaie de toujours trouver les meilleures solutions. »

 

Et quels sont les points que tu souhaiterais améliorer dans ton jeu ?

« On peut toujours s’améliorer. Je veux progresser dans tous les domaines et tout travailler, je ne sens pas que je suis au top. On joue au basket jusqu’à 35 ans au moins et on peut progresser jusqu’à la fin de sa carrière. »

 

Qu’apprécies-tu en dehors du basket ?

« J’aime beaucoup jouer au tennis. En été j’adore aller à la plage et faire du wakeboard. Sinon d’une manière générale, j’aime passer du temps avec ma famille et jouer aux jeux vidéo avec mes coéquipiers ! »

, , , , , , ,


Actus