Sharks – Monaco: les réactions

Retrouvez les réactions des coachs et acteurs de cette dix-neuvième journée de Championnat de France Pro A  en conférence de presse d’après-match entre les Antibes Sharks Côte d’Azur et l’AS Monaco (84-91).

.

Tim Blue, intérieur des Sharks: « Ce soir, on a réussi a accrocher la meilleure équipe du championnat, c’est un bon signe pour nous et les matchs qui arrivent. Si on continue de jouer comme ça, on devrait pouvoir faire une belle seconde partie de saison. Monaco a de l’expérience, et ça s’est vu sur la fin de match.

L’effectif monégasque est impressionnant, il y a deux très bons joueurs à tous les postes. Ils ont d’ailleurs pu commencer le quatrième quart-temps avec des joueurs encore frais et c’est ce qui, pour moi, a fait la différence dans les dernières minutes. C’était un match très physique, très dur. Ce soir, les supporters antibois nous ont porté, ils nous ont amené de l’énergie et ils nous ont permis de rester à fond dans le match. Le retour de Will Solomon nous a fait du bien ce soir, il nous a apporté son expérience ce soir et il a rentré de gros tirs. »

.

Julien Espinosa, coach des Sharks: « On est dans une situation où il faut qu’on trouve une certaine stabilité avec notre effectif qui bouge tout le temps entre les absences et les retours. Mais pendant ce temps, le groupe travaille et les joueurs restent très concentrés, très positifs, et on croit toujours en nos capacités d’élever notre niveau. Ce soir honnêtement, ça se joue sur deux points: les lancers-francs, puisqu’on fait 17/28 et Monaco fait 25/30 et sur les rebonds en deuxième mi-temps.

Je répète ce que je dis depuis le début, je crois en cette équipe. Là, avec l’effectif tel qu’il est, je suis sur qu’on va réussir des choses. Vous me connaissez, vous savez que je ne vais pas dire ça juste pour masquer une appréhension quelconque, quand ça ne va pas, je dis que ça ne va pas. Là ce n’est pas le cas. On est sur le chemin du défi qu’on a eu à relever cette année: progresser individuellement et collectivement en parallèle. Le retour de Will Solomon nous fait effectivement du bien, il nous a apporté un peu de maîtrise, d’expérience et d’adresse. On est équipés pour faire face. De toute façon, celui qui est équipé pour faire face à Monaco peut faire face à n’importe qui en Pro A, c’est la réalité du championnat de France aujourd’hui.

J’ai bien aimé ce qu’a fait Isaïa Cordinier ce soir, il provoque quatre fautes, il distribue deux passes décisives, il va deux fois dans la raquette… J’aime ce qu’il produit en ce moment et la direction dans laquelle il va. Il va y arriver, il faut lui faire confiance. On sait aussi qu’on peut s’appuyer sur Fred Bourdillon, ce soir il n’a peut-être pas assez joué, je l’ai trouvé bon. Nianta Diarra me convainc tout a fait et s’il n’y avait pas un mec comme Tim Blue devant lui dans l’équipe il jouerait beaucoup plus. Je pense qu’il mérite de jouer davantage en Pro A, seulement chez nous il y a Tim Blue, et c’est une partie non négligeable de notre système offensif et de notre capacité collective à créer des choses.

Mardi soir, on a la volonté de nous prouver à nous mêmes que ce n’est pas un hasard si on a tenu Monaco ce soir et qu’on est capables d’avoir deux fois le même niveau face à une équipe de ce calibre. Monaco est capable de l’avoir, il n’y a pas de problème, nous, cette constance, on doit encore la prouver. »

.

Jamal Shuler, arrière de l’AS Monaco: « On savait que l’ambiance allait être chaude, c’est un derby. Les deux équipes ont donné tout ce qu’elles avaient. Mardi on doit revenir avec le même état d’esprit pour la Coupe de France. On a eu un départ difficile, les shoots ne rentraient pas. On a malgré tout réussi mentalement à rester concentrés, on a réussi a bien jouer collectivement, chacun a tiré les autres vers le haut.

On a un calendrier assez chargé sur ce mois de février entre le championnat Pro A, la Coupe de France et la Leaders Cup le weekend prochain, ce ne sera pas facile. Mardi prochain en Coupe de France, ce sera à nouveau un match difficile pour nous. Will Solomon est de retour, ça a donné du boost à Antibes ce soir. J’ai grandi en le regardant jouer lorsqu’il était à l’Université de Clemson, il vit pour le basket et pour des matchs comme celui de ce soir, c’est un grand joueur. »

.

Olivier Basset, assistant coach de l’AS Monaco: « Antibes s’est bien battu. Si cette équipe joue comme ça tous les weekends, il est certain qu’elle va gagner des galons. Antibes ne devrait pas être à cette place au classement, c’est pour ça qu’on traite cette équipe avec beaucoup de respect à chaque rencontre. L’ADN de notre équipe cette année est basé sur cette pression que le coach Zvezdan Mitrovic met sur les joueurs, sur les arbitres et sur le public. C’est presque un acteur, il joue un rôle, il prend des risques et il connaît les conséquences de ces prises de risques. Il a une forte personnalité, d’ailleurs Julien Espinosa qui le connaît très bien pourra vous le confirmer. Après son rapport à l’arbitrage est ce qu’il est, les arbitres sont ce qu’ils sont, ils font des erreurs, nous aussi. Le coach va devoir s’adapter à ça, on ne peut pas guerroyer contre les arbitres tous les weekends.

Au début du match, ce n’est pas que la Roca Team n’y était pas, c’est qu’Antibes était bien dans son match. On a eu du mal à trouver l’adresse, on est dominés au rebond. Les Sharks avaient sorti les dents et ce n’était pas anecdotique. Le bon retour de Will Solomon ne m’a pas surpris. Ce genre de joueur a tellement de basket dans les mains et dans les veines qu’ils peuvent rester deux mois sans jouer et se surpasser sur un match comme celui-ci. Antibes / Monaco, c’est une longue histoire d’amour. On se connaît, j’espère que ce qui s’est passé ce soir au niveau des comportements sera moindre mardi prochain. Quoi qu’il en soit, ça restera pour moi le même combat et le même match de basket avec une issue incertaine. Ça restera une même histoire d’hommes où ça va maillocher ! »

, , , , , , , , ,


Actus