Sharks – Le Portel: les réactions

Retrouvez les réactions des coachs et acteurs de cette trente-deuxième journée de Championnat de France Pro A  en conférence de presse d’après-match entre les Antibes Sharks Côte d’Azur et l’ESSM Le Portel (65-80).

.

Jerel Blassingame, meneur de jeu des Sharks: « Ce soir nous n’avions pas le bon rythme. Le Portel a été fort ce soir et nous avons eu de mal à certains moments du match. Ce n’était pas notre soir, ça arrive dans le basket. Nous avons un autre match qui arrive rapidement puisque ce vendredi nous allons à l’ASVEL et nous devons être prêts.

Le basket c’est dix joueurs contre dix joueurs, ce n’était pas un bon soir pour nous et je prend la responsabilité de ne pas avoir été aussi bon que j’aurai pu l’être. Félicitations au Portel, ils ont joué un match solide. C’est une équipe de Playoffs bien coachée et on a certaines choses à apprendre d’eux en tant qu’équipe. Chez nous il y a eu beaucoup de mouvements cette année, des joueurs sont arrivés, d’autres sont partis,… Le Portel a une meilleure alchimie que nous, leur effectif a moins été modifié au fil de la saison que le notre, et c’était peut-être la clé du match de ce soir. »

.

Julien Espinosa, entraîneur des Sharks: « Ce soir, Le Portel était en confiance et bien rodé. Face a des équipes comme celle là qui ont eu des saisons fastes, il y a très très peu de marge d’erreur. Sur chaque possession on donne deux opportunités, et quand on est bien rodés en face ces deux opportunités on les saisit. Le Portel a mieux joué que nous et même dans les moments où on a monté le rythme, où on a fait en sorte de renverser la tendance du match, on a pas su capitaliser sur ces moments là. On revient à quatre points et on fait encore deux ou trois petites erreurs par ci par là… On a payé ce soir notre manque de constance dans la qualité technique que l’on peut produire ensemble, et collectivement on a été moins bons.

Le maintien on voulait aller le chercher par nous mêmes et pas attendre la défaite de quelqu’un d’autre. En même temps, on est peut-être allés le chercher la semaine dernière au Mans, il fallait aller le faire. Si on avait pas gagné au Mans on serait encore dans la même situation. Ce soir c’est une petite amertume dans une saison qui a été difficile mais qui a quand même dans l’ensemble été affrontée avec la tête haute et elle n’est pas terminée donc il va falloir jouer les deux derniers matchs à l’orgueil contre deux équipes d’entrée de Playoffs que sont l’ASVEL et Gravelines. C’est à nous d’aller chercher dans nos ressources individuelles pour trouver les leviers de motivation et faire les efforts nécessaires pour gagner.

Je ne suis pas surpris que Le Portel soit quasiment qualifié pour les Playoffs, on n’a pas joué beaucoup d’équipes cette année aussi consistantes et aussi complètes. Il y a très peu de déchets, une grosse activité au rebond, beaucoup d’agressivité et peu de faiblesses dans l’équipe du Portel. »

.

Frank Hassell, intérieur du Portel: « C’était une belle victoire d’équipe pour nous, on a joué durs et on a été cohérents. On a trouvé un bon rythme et nous avons eu confiance les uns envers les autres. Maintenant, il faut qu’on continue de gagner, que l’on continue d’être la meilleure défense de Pro A et que l’on continue de travailler dur. Il nous reste deux matchs de championnat, pour décrocher notre place en Playoffs. Quand ce sera fait, on pourra se féliciter mais pour le moment on a encore un peu de travail. Notre coach arrive à nous garder concentrés pour que l’on décroche le maximum de victoires possibles. Nous avons une belle équipe et chacun tire l’autre vers le haut. »

.

Eric Girard, entraîneur du Portel: « Cela fait plusieurs semaines qu’on réalise que ce que l’on fait est irrationnel. Je ne crois pas être trop prétentieux dans mes propos parce qu’on est là depuis le début. On a vu des équipes être bonnes pendant quelques mois et tomber. Nous on est là depuis le début avec les mêmes soucis que les autres comme des blessures puisqu’on joue toujours sans Mohamed Hachad. L’objectif d’être la défense numéro un du championnat est une motivation pour l’équipe et les paliers que l’on enchaîne nous permettent de rester concentrés et de demander encore plus d’exigence à l’équipe.

On a la formidable chance d’avoir un groupe exceptionnel depuis le début, personne n’essaie de tirer la couverture à soi, le groupe travaille dur et le groupe match après match est très ambitieux. Aujourd’hui peut-être que l’on est qualifiés en Playoffs, je ne connais pas les autres résultats, mais ça n’empêchera pas de jouer le match contre Strasbourg pour le gagner et le dernier match à Cholet pour le gagner. Il n’y a pas de meilleure préparation pour les Playoffs que d’être sérieux et de continuer de gagner des matchs.

Ce soir, les joueurs ont fait un excellent match en réussissant à contenir les deux fers de lance d’Antibes que sont Blassingame et Blue. On a attaqué Blassingame car on savait que ce n’était pas le meilleur défenseur du championnat, et pour une fois on a tenu Tim Blue. D’habitude il nous met toujours 20 d’évaluation, là il termine à 16 d’évaluation mais il shoote à 30%. C’est une belle réussite pour l’équipe et on ne va pas s’arrêter là. Nos dirigeants ont accepté que demain, sur le retour, on aille faire de la cryothérapie à Dunkerque. On doit mettre toutes les chances de notre côté pour être le meilleur possible, après, on verra ce qui se passera. 

On reçoit Strasbourg qui est une grosse équipe et on va à Cholet qui vient de battre Monaco, donc on a eu la bonne idée de gagner ce soir. On verra comment on va gérer le match de Strasbourg avec un Lance Goulbourne qui s’est fait mal au doigt. C’est pour cela d’ailleurs que ce soir il a tiré un lancer-franc avec la main gauche. Il en a mis 1/2, il peut-être presque aussi adroit de la main gauche que de la main droite ! On a une équipe très courageuse, héroïque, et même quand nos leaders à l’image de Darrin Dorsey sont un petit peu dans le trou, l’équipe trouve des solutions. Ce soir, on ne fait pas un match exceptionnel en attaque. C’était un match sérieux contre une équipe d’Antibes peut-être un peu démobilisée, mais pour nous les adversaires nous importent peu. Ce qui nous importe, c’est d’être focalisés sur nous et notre travail.

Il y a une autre vraie info: ce soir, il y avait plus de monde au Portel au Chaudron à voir le match qui était retransmis sur écran géant que dans l’Azurarena ce soir. Ca c’est exceptionnel. »

, , , , , , , ,


Actus