32 Trevor Thompson

Profil

Nationalité
US États-Unis
Taille
2,13m

Courtisé par de grandes universités américaines pour poursuivre son cursus de formation à sa sortie du lycée, Trevor Thompson a été invité à rejoindre les programmes universitaires d’Arizona State, Tennessee, USC ou encore Xavier. Il décide finalement de prendre la direction de la fac de Virginia Tech dans la très relevée conférence ACC (où évoluent notamment Duke, North Carolina, Louisville, Syracuse, …).

.

Avec peu de temps de jeu (16,2 minutes en moyenne) il réalise quelques belles sorties (15 points et 11 rebonds contre Western Carolina, 10 points et 12 rebonds contre Wake Forest) et réalise une première saison universitaire satisfaisante (5,0 points, 4,7 rebonds et 0,9 contre) mais a besoin de plus de temps de jeu pour progresser davantage.

.

.

Il cherche alors à être transféré pour changer d’université et obtenir un rôle plus important. De nombreuses fac américaines se positionnent pour recruter Thompson (Indiana, Purdue, …) et il décide de poursuivre sa carrière universitaire à Ohio State, poids lourd de la NCAA (10 Final Four, 27 participations à la March Madness). Ayant le statut de « redshirt », (joueur transféré depuis un autre programme universitaire), Thompson doit attendre un an avant d’être éligible pour jouer avec Ohio State et reste donc sur le banc lors de la saison 2014-2015.

.

Il fait enfin ses grands débuts avec Ohio State en novembre 2015. Aux côtés de D’Angelo Russell (désormais aux Brooklyn Nets) et Keita Bates-Diop (drafté par les Minnesota Timberwolves cet été), il dispute 35 rencontres dont 28 en tant que titulaire. En 18 minutes de moyenne, il cumule 6,5 points, 5,1 rebonds et 1,2 contres par rencontre.

.

L’année suivante, Thompson fait étalage de son talent sous les paniers. En à peine 23 minutes de moyenne, il gobe 9,3 rebonds par match (deuxième meilleur rebondeur de sa conférence universitaire) et réalise 11 double-doubles (au moins 10 points et 10 rebonds) en 32 rencontres. En plus de ses talents de rebondeur, il prouve qu’il est efficace offensivement dans la raquette (10,6 points à 57,1% aux tirs).

.

.

Non drafté à sa sortie d’université, il dispute la NBA Summer League avec les Boston Celtics. Il est ensuite engagé par les Golden State Warriors en NBA avant d’être coupé pour rejoindre leur équipe de développement, les Santa Cruz Warriors en NBA G-League. En 38 rencontres de G-League, Thompson cumule 5,0 points et 4,1 rebonds en 12 minutes de jeu. Cet été, il a disputé la Summer League NBA avec les Brooklyn Nets (6,0 points et 4,5 rebonds en 11 minutes).

.

Après s’être renseigné sur le joueur auprès des Brooklyn Nets, le club a décidé de l’engager pour les deux saisons à venir. Combinant taille et mobilité, Trevor Thompson possède de belles qualités athlétiques pour tenir le poste 5 des Sharks. Thompson vient clôturer le recrutement des Sharks pour la saison 2018-2019.

.

.

STATISTIQUES EN CARRIÈRE


Saison Chpt Equipe MJ MIN RBS PDS INT CTR PTS EVAL
13-14 NCAA Virginia Tech Hokies 30 16.2 4.7 0.2 0.3 0.9 5.0 8.1
15-16 NCAA Ohio State Buckeyes 35 17.9 5.1 0.2 0.3 1.2 6.5 9.3
16-17 NCAA Ohio State Buckeyes 32 23.0 9.2 0.4 0.4 1.5 10.6 16.7
17-18 G-League Santa Cruz Warriors 38 11.2 4.1 0.6 0.4 0.6 5.0 7.6

.


.
Abréviations:
Chpt: Championnat
MJ: Matchs joués
MIN: Moyenne de minutes jouées par match
RBS: Rebonds par match
PDS: Passes Décisives par match
INT: Interceptions par match
CTR: Contres par match
PTS: Points marqués par match
EVAL: Evaluation par match

 


Actus