Coach Julien Espinosa

Profil

Nationalité
FR France

Titulaire d’un Master Pro en « Activité Physique, Nutrition et Santé » de l’université de Nice Sophia Antipolis en 2006 et d’un Master Recherche à l’Ecole Doctorale Sciences du Mouvement Humain en 2007, Julien Espinosa rejoint l’Olympique Antibes Juan-les-Pins en 2007 en tant qu’entraîneur au sein du centre de formation du club. Il termine vice-champion de France avec l’équipe cadets d’Antibes en 2011. De 2008 à 2011, Julien Espinosa découvre la Pro B en tant qu’assistant coach de Savo Vucevic. Propulsé entraîneur principal en 2011/12 à seulement 27 ans, Julien a terminé la saison avec les honneurs, permettant à l’OAJLP d’accrocher la dixième place après une excellente deuxième partie de saison.

Redevenu assistant à l’été 2012, il avait remplacé Alain Weisz en mars 2013, après une série de défaite des Sharks. Le natif de Nice a écrit la plus belle page de sa (jeune) carrière en emmenant Antibes jusqu’au titre de champion de France Pro B en 2013 au Stade Foch en éliminant Boulogne-sur-mer, Pau-Orthez, puis Chalon-Reims en finale.

Pour sa découverte du championnat Pro A, l’élite du basket français, Julien Espinosa avait à nouveau retrouvé un rôle d’assistant en début de saison 2013/2014, avant de devenir entraîneur principal des Sharks à la mi-saison.

S’il n’a pas pu éviter la descente des Sharks en Pro B après un début de saison très compliqué, Julien Espinosa, l’un des techniciens les plus brillants de la jeune génération, a été conforté dans son poste par le staff antibois pour la saison 2014/2015. Durant cette saison, il emmène les Sharks d’Antibes jusqu’en finale de la Leaders Cup Pro B, nouvelle compétition de la LNB. Les sudistes ramènent ce premier trophée après leur victoire 56-54 face aux alsaciens de Souffelweyersheim qui leur assure une place d’office en playoffs d’accession. Au terme de la saison régulière, les Antibois terminent à la sixième place du classement avec un bilan de 19 victoires pour 15 défaites. Durant les playoffs, il sublime son équipe pour remporter cette compétition, synonyme d’accession en Pro A un an après l’avoir quittée, en battant successivement Nantes, Le Portel, puis Denain. C’est sa deuxième montée en trois ans avec les Sharks d’Antibes.

Actus