Les Sharks s’inclinent au Rhénus (93-77)

Malgré un Mouphtaou Yarou omniprésent (16 points à 7/11, 15 rebonds et 3 passes décisives pour 27 d’évaluation) les Sharks se sont inclinés à Strasbourg 93-77.

.

La SIG prend le meilleur départ sans pour autant distancer les Sharks (10-8 à la 4ème minute). La SIG enchaîne ensuite un 7-0 et contraint Julien Espinosa à prendre son premier temps-mort au bout de six minutes de jeu. Les Sharks reviennent finalement à portée de la SIG pour boucler le premier quart avec quatre points de retard (25-21). A noter la performance très rare de Mouphtaou Yarou qui compile après seulement 10 minutes de jeu la bagatelle de 10 rebonds. Après trois minutes équilibrées dans le deuxième quart (29-24 à la 13ème minute), la SIG, par l’intermédiaire du jeune Beyhurst, creuse le trou et repousse les Sharks à 11 longueurs (44-33 à la 18ème minute). Les Sharks limitent la casse sur les deux dernières minutes de la première mi-temps et rentrent aux vestiaires avec un retard de six points (47-41 pour la SIG à la 20ème minute).

.

Les deux équipes, très adroites, se rendent coup pour coup dans le troisième quart. Avec Vee Sanford et Nianta Diarra en fers de lance, les azuréens reviennent au contact et n’abdiquent pas (57-54 à la 26ème minute). Mais la SIG se relance par l’intermédiaire de David Logan puis Miro Bilan et prennent une confortable avance avant les dix dernières minutes de jeu (72-63 à la 30ème minute). Les Sharks restent à portée de la SIG sans pour autant réellement inquiéter les alsaciens dans cette dernière période. Levi Randolph et Zack Wright portent la dernière estocade aux antibois dans les dernières minutes (89-74) pour finalement s’imposer 93-77.

.

.

, , , , , , ,


Actus