jeux-sophia-banner

Les Sharks ratent le coche (78-86)

Malgré un Jerel Blassingame étincelant (24 points, 7 passes décisives), le Limoges CSP s’est imposé ce vendredi à l’Azurarena face aux Sharks sur le score de 78 à 86.

.

Les Sharks prennent le meilleur départ et mènent 7-4 après trois minutes de jeu puis 15-12 après cinq minutes. Mais à la septième minute, le Limoges CSP prend la tête (15-18) du match pour ne plus jamais la lâcher. Les Sharks bouclent le premier quart-temps avec trois points de retard grâce à un tir au buzzer de Blassingame (23-26). Les Sharks restent au contact en début de deuxième quart-temps (31-33) avant de ne plus trouver de solution en attaque en milieu de deuxième période (31-37 à la 16ème minute) et rentrent aux vestiaires avec sept points de retard (41-48).

.

Ca ne va pas mieux en début de deuxième mi-temps pour les Sharks qui sont rapidement relégués à dix points du CSP (43-53 à la 23ème minute). Nianta Diarra puis Tyler Harvey remettent les Sharks sur les rails (49-55 à la 25ème) avant de reprendre un éclat en fin de troisième quart (54-63 à la 28ème). A la fin du troisième quart, les Sharks comptent toujours sept points de retard sur le CSP. Vee Sanford sonne une nouvelle fois la révolte côté Sharks (70-72 à la 33ème) et Viktor Gaddefors régale le public avec une magnifique passe dans la dos pour Mouph Yarou (75-77 à la 35ème), mais Limoges, grâce notamment à William Howard, recreuse l’écart dans les deux dernières minutes du match pour finalement s’imposer 86-78.

.

Face aux Sharks, c’est le trio Kenny Hayes (20 points), William Howard (17) et Samardo Samuels (16) qui a su forcer la décision. Antibes (16ème, 12 victoires – 21 défaites) reste donc sous la menace de Boulazac (17ème, 11 victoires – 21 défaites), même si les Sharks disposent de l’avantage (deux victoires) lors des confrontations directes face au BBD.

.

Les Sharks s’inclinent donc pour leur dernière sortie à domicile et ne sont toujours pas officiellement maintenus. Pour se faire, il faudra s’imposer à Levallois mardi soir ou que Boulazac s’incline au minimum une fois sur leurs deux derniers matchs.

.

.

, , , , , , ,


Actus