Les Sharks battus en prolongation (90-86)

Après avoir bataillé pendant 45 minutes face à l’ASVEL, les Sharks se sont finalement inclinés en prolongation face au Champion de France 2016 sur le score de 90 à 86.

.

Les Sharks prennent un bon départ et sous l’impulsion d’un Nianta Diarra au four et au moulin (12 points à 6/6 aux tirs dans cette première mi-temps) prennent l’avantage (15-10 pour les Sharks à la 6ème minute). Après plus d’un mois d’absence, Max Kouguere fait son retour sur les parquets à la neuvième minute du match. En toute fin de période, l’ASVEL prend le leadership et boucle le premier quart en tête (19-17 au bout de dix minutes). Relégués au statut de spectateurs dans ce deuxième quart-temps, les Sharks ne trouvent plus le chemin du panier. Avec une adresse en berne (1/9 aux tirs dans les six premières minutes du deuxième quart), les Sharks encaissent un 12-0 en trois minutes et l’ASVEL s’envole au score (33-21 à la 16ème minute). Max Kouguere et Nianta Diarra remettent offensivement les Sharks sur les rails et permettent aux antibois de limiter les dégats. A la pause, l’ASVEL mène de huit points devant son public face aux azuréens (42-34 à la 20ème minute).

.

Au retour du repos, les Sharks bien emmenés par Kouguere et Sanford mettent le pied au plancher et rattrapent progressivement leur retard (54-50 pour l’ASVEL à la 25ème minute). Un gros contre de Mouphtaou Yarou suivi d’un tir à trois points puis d’un floater de Jerel Blassingame permettent aux azuréens de reprendre l’avantage du match. En 3 minutes 50, les antibois passent un incroyable 17-2 aux lyonnais qui restent sans solution. Blassingame continue son festival et les Sharks créent le plus gros écart en leur faveur à la fin de ce troisième quart-temps (58-65 pour les antibois à la 30ème minute). Avec 31 points encaissés en l’espace de dix minutes, on aurait pu croire que les Sharks allaient semer le doute dans le camp de l’ASVEL. Mais les rhodaniens n’ont pas dit leur dernier mot et grâce à une bonne adresse derrière la ligne des lancers-francs, l’ASVEL reprend les devants à cinq minutes de la fin du temps règlementaire. DeMarcus Nelson grâce à un tir à trois points assassin permet à l’ASVEL de prendre cinq points d’avance à 1 minute 40 de la fin de match mais Mouphtaou Yarou impose son physique dans la raquette pour revenir à -1 à 35,5 secondes du buzzer. Jerel Blassingame provoque la faute de John Roberson à 1,9 secondes du terme mais ne réussi qu’un lancer franc sur deux. Harper manque la balle de match pour les rhodaniens et avec un score de 77-77 à la fin du temps règlementaire, les deux équipes se dirigent vers une prolongation de cinq minutes.

.

L’ASVEL profite des nombreuses fautes déjà sifflées contre les antibois pour appuyer là où ça fait mal. Lighty, Noua puis Roberson ne tremblent pas sur la ligne des lancers-francs. Malgré un ultime retour des Sharks grâce à un tir à trois points de Nianta Diarra (84-83 à la 43ème minute), l’ASVEL fait la différence dans les derniers instants par Amine Noua et John Roberson et s’impose devant son public.

.

Prochain rendez-vous pour vos Sharks ce vendredi face à l’Elan Chalon pour un troisième match de championnat en l’espace de sept jours.

.

.

, , , , , , , ,


Actus