Le PL au bout du suspense (82-88 ap.)

Le Paris Levallois s’est imposé après prolongation sur le parquet d’Antibes (88-82), porté par un Louis Campbell de gala dans l’extra-time…

.

Le dernier quart-temps a été le théâtre d’un sacré chassé-croisé. Aux trois-points de Cyrille Eliezer-Vanerot répondaient d’énormes shoots de Will Solomon. Eliezer-Vanerot, le facteur X de la soirée parisienne, auteur de son meilleur match en carrière : 20 points à 7/8 dont 3/4 à trois points, 24 d’éval. A +6 et trois minutes à jouer (66-72), on se dit que le PL n’est plus très loin du but… mais Chris Otule (21 points à 7/11) puis Will Solomon (18 points, 7 passes, 20 d’éval), d’un gros shoot de loin, font revenir puis passer devant les Sharks (74-72). Match plié ? Pas du goût d’Eliezer-Vanerot, qui égalise d’une claquette… avant que Tim Blue ne rate le dernier tir. Prolongation !
.
Très vite, les Sharks prennent le large grâce à un sans-faute sur la ligne (6/6, 80-74). Jason Rich (16 points, 6 passes) sorti pour 5 fautes, le PL semble alors mal en point. Mais semble, seulement, car Louis Campbell décide de s’occuper de tout. A trois-points, en pénétration, sur la ligne des lancers-francs puis d’un nouveau shoot assassin, au buzzer, en déséquilibre, from downtown, « l’ancien » plie le match et le PL termine sur un 14-2 en 3’30. « C’est le boss de l’équipe, il a pris ses responsabilités, on a gagné », résumait simplement Eliezer-Vanerot au micro de SFR Sport 2 après-match.

.

Capture d’écran 2016-12-12 à 23.43.23

.

Capture d’écran 2016-12-12 à 23.42.50

, , , , , , ,


Actus