Le Mans – Sharks: les réactions

Retrouvez les réactions des coachs et des acteurs de cette trente-et-unième journée de Championnat de France Pro A  en conférence de presse d’après-match entre le MSB Le Mans et les Antibes Sharks Côte d’Azur (72-80).

.

Julien Espinosa, coach des Sharks: « On a su éviter que nos baisses de tension ne durent trop longtemps. On n’a pas entamé le 3ème quart-temps sur le bon rythme. Tim Blue prend ensuite ses responsabilités au 4ème quart-temps, il remonte son niveau d’intensité et nous relance, nous redonne du rythme.

C’est une vraie victoire, cela fait un moment qu’on est près de prendre plusieurs équipes. On veut terminer la saison en montrant le vrai niveau de cette équipe-là. On a eu cette saison des joueurs blessés, d’autres qui sont partis, Solomon n’est pas là ce soir. Les joueurs que j’ai maintenant valent mieux que le classement actuel. »

.

Max Kouguere, ailier des Sharks: « On ne veut pas faire de calcul. On veut remonter au classement pour ne pas douter. L’arrivée du meneur a tout changé. On a trouvé notre rythme ce soir en alternant intérieur et extérieur grâce à Blassingame. Il a changé le visage de l’équipe, il donne les passes, il peut scorer contrairement aux meneurs précédents qui étaient plus organisateurs. »

.

Alexandre Menard, coach du MSB Le Mans: « Je suis très déçu pour plein de raisons. On pensait entrevoir un peu la lumière après notre succès à Dijon. On avait préparé ce match. On voulait minimiser l’impact de Jerel Blassingame, Chris Otule et Tim Blue. Ils font 20, 26 et 13 d’évaluation. On voulait aussi emballer le match, mettre un peu de rythme, montrer du spectacle, du dynamisme. On l’a plutôt bien réussi aux premier et troisième quart-temps avant de retomber assez vite dans nos travers.

.

Certains me donnent l’impression d’être déjà partis en vacances, regrette amèrement l’entraîneur du MSB. C’est irrespectueux. Je ne citerai pas les noms… On me dit souvent, un joueur doit jouer pour être en confiance. Pour jouer, faut-il encore montrer des choses. Il ne faut pas attendre cinq minutes avant de faire un truc. Il faut être efficace pour l’équipe. On est dix. Si j’attends à chaque fois cinq minutes pour qu’un gars soit bon, cela ne va pas être facile.

.

Toute la soirée, Jerel Blassingame a fait ce qu’il a voulu. Avec ses 19 points et 10 passes, il est responsable pour 39 points, soit quasiment la moitié des points de son équipe. Depuis qu’il est là, Antibes n’est plus la même équipe. »

.

Olivier Hanlan, arrière du MSB Le Mans: « On commence bien le match, on partage la balle mais après, on n’est plus consistant. Le coach et le staff font un bon travail, c’est n’est pas de leur faute, c’est la faute de nous les joueurs. On ne suit pas le plan d’Alexandre qui nous dit de jouer ensemble pendant 40 minutes. On doit jouer comme des professionnels durant 40 minutes, être constant en défense et en attaque et partager la balle. »

, , , , , , , , ,


Actus