Jean-Marc Pansa: « ne pas brûler les étapes »

Retrouvez l’interview du nouvel intérieur des Sharks, Jean-Marc Pansa, parue dans le magazine Soir de Match ci dessous:

 

Comment as-tu réagi quand on t’a annoncé que tu allais être prêté à Antibes ?

« J’étais très content. Mon but était de trouver un club pour pouvoir m’exprimer et jouer mon basket. J’étais très excité de venir. »

 

Quelles sont tes premières impressions ?

« La salle est très belle, le staff et le club bien organisés et très professionnels. Tout est mis en place pour que l’on soit le mieux possible. J’ai été très bien accueilli. Ce sont ces petits détails-là qui me font de plus en plus apprécier le club. C’est très important pour moi le relationnel avec les coachs, les coéquipiers et le public. »

 

Comment s’est passée ton intégration ?

« Mon intégration s’est très bien passée. Dès le premier soir, j’ai beaucoup apprécié qu’on me présente au centre du terrain au début du match. Je venais d’atterrir et je pensais qu’on allait annoncer mon arrivée uniquement par les réseaux sociaux. Le lendemain, j’étais déjà au travail, on m’expliquait les systèmes et le style de jeu qu’il fallait mettre en place. »

 

 

Tu es venu pour trouver du temps de jeu. Es-tu satisfait ?

« Oui, depuis que je suis arrivé, je suis dans une moyenne de 14 minutes par match. C’est déjà mieux que ce que j’avais avant. Maintenant j’essaie d’en avoir de plus en plus, de ne pas brûler les étapes et ça va venir pas à pas, « Step by step ! ». C’est ce que me dit le coach. »

 

Le coach de Nanterre est très fier de ton parcours. Selon toi, Nanterre est un bon club formateur ?

« Oui Nanterre est un très bon club formateur. Beaucoup de joueurs qui jouent à haut niveau maintenant sont passés par Nanterre, comme par exemple Jérémy Nzeulie. J’ai eu une très bonne formation avec six années là-bas. Tout ce que j’ai appris, tous les conseils que j’ai eus, j’essaie de le mettre en pratique ici. »

 

Tu t’es présente à la Draft NBA 2018. As-tu été retenu ?

« Je n’ai pas été drafté mais ça ne baisse pas ma motivation. J’en fais une force. J’ai quand même laissé une petite trace, ils ont mon nom en tête. Mais maintenant il y a d’autres moyens pour jouer aux USA. La ligue n’est pas fermée, ça reste un objectif et un rêve pour moi. Certains y sont arrivés en passant par les équipes réserves ou par d’autres moyens. »

 

 

Que souhaites-tu améliorer dans ton jeu ?

« Je souhaite améliorer mon jeu intérieur en un contre un au poste bas. Je souhaite aussi améliorer mon tir extérieur pour être plus efficace et plus dangereux. Et aussi ma défense. »

 

De quel joueur es-tu le plus proche et pourquoi ?

« Je suis très proche de Corentin Carne. Je l’ai connu à Nanterre où je lui ai fait découvrir la vie parisienne et maintenant c’est à lui de me « driver » ici sur la Côte d’Azur. »

 

Qu’apprécies-tu en dehors du basket ?

« J’adore rester chez moi, me reposer. Je suis très casanier. Cette année à Noël je me suis acheté ma première vraie console de jeux. Ça me plaît bien mais je n’y joue pas beaucoup. Je suis un grand passionné de pêche. Je regarde beaucoup de vidéos sur la pêche, ça m’apaise, ça m’aide à être plus patient. Si quelqu’un ici peut me faire découvrir la pêche à Antibes, je suis preneur ! »

, , , , , ,


Actus