Isaac Mayembo: « je veux apporter beaucoup d’énergie »

Retrouvez l’interview de l’intérieur des Sharks Isaac Mayembo parue dans le magazine Soir de Match ci dessous:

 

Isaac, raconte-nous ton enfance et quel a été ton parcours basket.

« J’ai 19 ans et je suis né dans le 91. J’ai commencé le basket à l’âge de 15 ans dans un petit club à Saint-Denis. Avant je faisais du foot mais je suis littéralement tombé amoureux du basket. Il y avait un terrain de basket juste à côté du terrain de foot. Un jour j’ai voulu essayer le basket avec un copain du collège. Ça m’a beaucoup plu et je n’ai plus jamais joué au foot. Le basket m’a impressionné, il y a beaucoup plus d’actions. Ça bouge tout le temps et c’est vraiment ça qui m’a plu. Je suis ensuite parti à Limoges. J’avais été repéré lors d’un tournoi sur Paris. J’ai choisi Limoges par rapport à l’effectif et parce que c’était le meilleur projet pour me développer et me laisser le temps de progresser. Voir les matchs d’Euroleague à domicile c’était vraiment un privilège. J’ai ensuite décidé de partir de Limoges car j’avais envie de changement. Ça se passe très bien ici à Antibes pour l’instant. »

 

Tu as signé ton premier contrat aspirant. Tu es fier ?

« C’est une fierté. Le club compte sur moi pour aider l’équipe aux entraînements chaque jour. Je veux apporter beaucoup d’énergie. »

 

Quel est ton rôle dans l’effectif Espoirs et dans l’effectif pro ?

« En Espoirs j’ai un rôle majeur. Je joue beaucoup et j’essaie de pousser et de faire gagner l’équipe. En professionnel j’ai un rôle mineur. Je dois saisir les opportunités que l’on m’offre et progresser chaque jour aux côtés des pros. »

 

 

Quels sont les avantages et les difficultés d’être dans les deux équipes ?

« L’avantage est de pouvoir jouer deux matchs et donc de progresser plus vite. Je ne vois pas d’inconvénient. Le club fait toujours en sorte de nous arranger. Je n’ai qu’un entraînement par semaine avec les Espoirs et tous les autres avec l’équipe professionnelle. On fait vraiment en sorte de me ménager pour que je puisse donner le meilleur de moi-même dès que je rentre sur le terrain. »

 

Qui est ton mentor dans l’équipe et pourquoi ?

« C’est Fernando Raposo, il me pousse toujours à mettre de l’énergie. Il me rappelle tout le temps qu’il faut s’appuyer sur ses points forts, et moi en l’occurrence, c’est mon physique. »

 

Quel est le meilleur conseil que l’on ait pu te donner ?

« N’hésite pas et shoote ! »

 

 

Que dirais-tu aux jeunes qui rêvent de devenir pro ?

« Je leur dirai que c’est dur, c’est de l’acharnement. Il faut toujours se remettre en question et ne jamais douter. C’est ça qui est difficile, il faut être au milieu ! »

 

Comment vois-tu ton avenir à moyen et long terme ?

« Je n’y pense pas. Pour l’instant tout ce que je veux c’est être sur le terrain, jouer, donner mon maximum pour n’avoir aucun regret. Je joue mon jeu et je me retrouverai là où on niveau m’amènera. »

 

, , , , , , , ,


Actus