Green: « trouver la manière de bien finir les matchs »

Retrouvez l’interview du meneur américain des Sharks Taurean Green parue dans le magazine Soir de Match ci dessous:

 

Taurean, quelles ont été tes premières impressions lors de ton arrivée à Antibes ?

« Ma première impression fut très bonne, Antibes est une belle ville. Quand je suis arrivé, j’ai tout de suite remarqué que les différentes personnes du staff s’entendaient bien et cela met une ambiance très sympathique dans le club. »

 

Et sur l’équipe ?

« L’équipe est très bonne. Maintenant il faut que l’on arrive tout au long du match à bien jouer et à trouver la manière de bien finir les matchs pour gagner. »

 

Tu as effectué trois années universitaires aux Florida Gators où tu as joué avec Joakim Noah. As-tu des souvenirs particuliers avec lui ?

« J’ai le souvenir d’un gars très intéressant et c’est une très belle personne. On a passé de très bons moments ensemble, je n’ai que de beaux souvenirs avec lui. J’en ai tellement ! Si je devais raconter une anecdote ce serait une anecdote rigolote. Il marchait toujours dans le campus avec des vêtements africains, une grosse enceinte et avec de la musique à fond pour aller en cours. Ça me faisait beaucoup rire. »

Joakim Noah (troisième en partant de la gauche) et Taurean Green (tout à droite) champions NCAA avec les Florida Gators en 2006 et 2007

Tu as découvert le championnat de France à Limoges. Que retiens-tu de ton passage au CSP ?

« Limoges est une ville de basket où les supporters sont très passionnés. On avait une très bonne équipe et c’était une belle année pour Limoges puisqu’on a été champions de France. J’ai d’ailleurs battu mon partenaire actuel Louis Campbell en finale. Il jouait à l’époque à Strasbourg. »

 

De tous les autres pays européens où tu as joué (Grèce, Italie, Espagne, Turquie, Israël) quel est ton préféré ?

« J’ai adoré jouer en Espagne. La ville de Gran Canaria était magnifique, j’ai passé de belles années là-bas. Mais je me sens vraiment très bien en France. »

 

Trouves-tu que ton jeu a changé depuis tes débuts en NBA en 2007 ?

« Je suis quelqu’un de plus mature maintenant, j’ai acquis de l’expérience. Je comprends mieux le jeu, les solutions et les choix à faire pendant les matchs. »

 

Qu’apprécies-tu dans la vie en dehors du basket ?

« J’aime jouer à la PlayStation, regarder des films et la télévision. Mais surtout j’adore passer du temps avec ma famille et avec mes enfants. J’ai deux filles et un garçon. Une de mes filles est en Floride mais mes deux autres enfants sont ici avec moi. Mon petit va rentrer à l’école à Antibes l’année prochaine ! »

, , , , , , ,


Actus